• Accueil
  • > Archives pour décembre 2007

Archive pour décembre 2007

SES PARENTS

Samedi 29 décembre 2007

Elle pense à ses parents, 

Elle pense à être dans leurs bras ; 

 

Si la distance les sépare, 

Il y a le temps qui creuse aussi l’écart ; 

 

De la patience dans ce monde fait d’épreuves, 

Les larmes sur mon cœur de mon visage, pleuvent ; 

 

Maman, Papa, quand vous retrouverais-je dites-le moi, 

Vous qui en réalité plus doux que la soie ; 

 

Mes chers parents, le temps file et défile ; 

 

Si Dieu m’avait crée dans le ciel, nuage, 

Pour vous protéger, je vous aurez fais de l’ombrage ; 

 

Dieu m’a fait auprès de vous, en tant qu’enfant, 

Les jours passent ainsi que les ans ; 

 

C’est vous que je joins mes mains O Mon Seigneur, 

Toi qui est le Seul de me retirer cette douleur ; 

 

Ya Allah auprès de Toi je me plaints de ma faiblesse, 

Redonnes-moi le chemin de la famille et sa noblesse ; 

 

Ne laisses pas mes mains vide, car Tu es celui qui donne, 

Ton secours, fera rayonner mon cœur plus encore que l’or ; 

 

Tu es mon Seul et Unique recours, 

De Toi, vient le secours ; 

 

Tu connais la plainte de Ton esclave, 

Son âme, soignes-la, et lave ; 

 

Ya Allah ya rabbi al alamine, 

Ramène-moi mes parents, 

Ameen, ameen, ameen. 

ISLAM

Vendredi 28 décembre 2007

Islam, cher à mon cœur 

Ton livre me guide sur le chemin du bonheur 

Le voile prouve ma pudeur 

Alors que les gens en ont peur 

Pourquoi tant de mépris ? Je ne veux pas être Haie 

Allah connaît ma tristesse, il sait quand on me blesse 

La voie de l’islam a rempli mon âme de sagesse 

Dieu m’a pardonnée de mes erreurs passées 

Grâce à lui j’au pu tout recommencer 

Ma vie est à présent un cadeau du Tout-Puissant 

Chaque jour au fond de moi je le remercie d’être comme je suis aujourd’hui. 

MA RELIGION

Vendredi 28 décembre 2007

Si ma foi était une bague, 

L’islam serait son écrin ; 

 

Elle est comme une vague, 

Prescrite du soir au matin ; 

 

Chaque jour j’écris mon amour pour toi avec certitude, 

Chaque jour je me couche en prière ; 

 

Souvenir de Dieu, en toi est la plénitude, 

Combien Ô Seigneur, Ta présence me rend fier. 

LA CREATION D’UNE FEMME

Vendredi 28 décembre 2007

La femme fut créée d’une côte de l’homme, 

Pas de sa tête pour être au dessus de lui, 

Ni de ses pieds pour être piétinée, 

Mais d’une de ses côtes pour être son égale, 

Sous son bras pour être protégée 

Et près de son cœur pour être aimé.

VA PETITE FILLE

Vendredi 28 décembre 2007

Va petite fille 

Le sourire aux lèvres, l’esprit tranquille 

 

Et quand le temps aura fait de toi une femme 

Fais en ta plus belle arme 

 

Ta pudeur tu sauras préserver 

Et ton honneur sauvegarder 

 

Non, n’aie pas peur 

Dieu de Son Amour nourrira la flamme de ton cœur 

 

Alors, dans l’adversité prends patience 

Et en Lui place toute ta confiance 

 

Et quoi qu’il arrive 

Va petite fille 

 

Le sourire aux lèvres, l’esprit tranquille 

Demain sera meilleur. 

Vendredi 28 décembre 2007

Les regards se croisent et les mots s’échangent, 

Un jour qui s’éloigne sans que rien ne change ; 

 

N’entends-tu pas la plainte de la plaignante, 

Ses blessures ne sont t-elles pas convaincantes ; 

 

Jusqu’à quand mon frère restera-tu insouciant à sa douleur, 

Ne vois-tu pas que son cœur est frappé de pleurs ; 

 

Elle tend ses mains pour supplier celui qui répond aux plantes, 

Elle espérait de sa communauté une solution contre ses crantes ; 

 

Elle se retrouve seule, isolée, humilié, insultée, 

Sans que cela ne fasse vaciller ta soi-disant piété ; 

 

Tu ne seras véritablement un croyant plein de foi, 

Que lorsque tu aimerais ton semblable autant que toi ; 

 

N’oublie pas, non n’oublie pas que tu as le devoir de soutenir, 

De préférer les larmes des invocations aux excès de rire ; 

 

Souviens-toi en, O membre de la communauté du Prophète, 

Ta sœur à l’âme en sang et toi tu ne penses qu’à faire la fête ; 

 

Sans doute si tu avais le sens des responsabilités, 

Tu te rappellerais qu’il y aura bientôt le jour dernier ; 

 

Ce jour où il faudra se présenter face à celle que tu devais aider, 

Dès à présent, songes-y, mets en pratique le mot « fraternité » ; 

 

Lorsque le poids des épreuves se fait remarquer par ses insistances, 

Ne doutes jamais soit forte et fermes en toutes circonstances ; 

 

Demandez-moi, je vous exaucerais, nous rappellent Allah dans le coran, 

Mets tout en œuvre pour faire partie du nombre des adorants : 

 

Si jamais le diable reprend le dessus en appuyant sur le nerf de ta fragilité, 

Rappelles-toi ce verset du coran, et se dissipera alors ton état de fébrilité. 

LA BEAUTE D’UNE FEMME

Jeudi 27 décembre 2007

La beauté est abstraite malgré la propagande

Une belle femme n’est pas forcément mince

Une belle femme ne mesure pas forcément 1m75

Une belle femme n’est pas celle qui est dévêtues

 

Une belle femme c’est plutôt celle qui a des vertus

Une belle femme c’est plutôt celle qui inspire le respect

Une belle femme c’est celle qui te charme sans artifice

Une belle femme c’est celle qui oubli son égaux et fait des sacrifices

 

Une femme s’embellit quand on s’occupe d’elle

Mon frère rend la heureuse et tu verras son sourire

Qui ne pourra que l’embellir, t’éblouir, te réjouir

Ta femme à toi sera à tes yeux la plus belle

L’HISTOIRE DE NOURA

Jeudi 27 décembre 2007

C’est l’histoire d’une famille 

Qui n’a pas su s’éduquer 

 

La jeune fille s’appelle Noura 

Le collège c’est sa vie 

Là sont toutes ses passions 

Ses études, ses amies 

 

Ses parents l’ont élevée 

En pieuse musulmane 

Elle fait la salât, elle jeûne 

Pendant le mois de ramadan 

 

Et voilà qu’elle se dit toute seule 

« Je porte le hijab aujourd’hui » 

Et elle ajoute devant ses parents 

« C’est Allah qui l’a prescrit » 

 

Mais la réponse de ses parents 

L’a soudain foudroyée 

 

« Si tu portes cela au collège 

Tu vas te faire renvoyer » 

 

« Notre chère petite Noura 

On veut t’éviter des problèmes 

Rappelle-toi notre chérie 

C’est seulement car on t’aime » 

 

Noura enleva aussitôt 

Le hijab de ses pensées 

Et la vie continua ainsi 

Pendant encore quelques années

Voilà que Noura a grandi 

Et ses intérêts ont changé 

Ses pauvres parents ne savaient pas 

Dans quel désespoir ils allaient plonger 

 

Leur gentille fille a découvert 

Les garçons et les sorties 

Et elle a très vite oublié 

Tout ce qu’on lui avait appris 

 

Son père, sa mère ne savaient plus 

Ce qu’ils pouvaient faire 

Et ils attendaient vainement 

Une réponse à leurs prières 

 

Tout ce qu’il leur reste alors 

Sont déceptions et regrets 

Et ils m’ont donné ce message 

 

Afin de se rappeler : 

 

« On aurait du écouter 

Notre propre fille 

Elle voulait porter le hijab 

Et nous l’avons interdit » 

 

« Mais si Allah  a prescrit 

Le hijab à vous, jeunes filles, 

C’est pour rester toujours saines 

Du corps et de l’esprit ». 

 

 

MUSULMANE VOILEE

Jeudi 27 décembre 2007

Pole d’attraction des regards 

Etoile au milieu d’un ciel noir 

Tu aimes la pudeur 

Et le voile sans peur

Tes vêtements sont desents 

Ton esprit innocent 

Tu agis avec tendresse 

Et t’exprime avec sagesse 

 

Tu es la plus vertueuse 

En exerçant tes actions pieuses 

Tu agis avec simplicité 

Et offres avec générosité 

 

Trésor soigneusement gardé 

Bijoux discrètement enveloppés 

Tissus joliment tissés 

MUSULMANE fièrement voilée 

 

 

MON VOILE

Jeudi 27 décembre 2007

Il embellit toute femme

Il rend pureté à son âme

De lui je ne peux me passer

Dénuder je ne peux me promener

Certains diront que c’est par soumission

Moi je dirais que c’est par adoration

L’adoration que je porte au Tout-Puissant

Sa religion coule dans mon sang

C’est l’Islam que j’ai choisit

Pour accéder au Paradis.

12